41uzWNWGg2L

Comme dans Accabadora, son bouleversant premier roman paru en 2011 (et disponible à présent en poche), nous sommes en Sardaigne. A Cabras, plus précisément, « un gros bourg de neuf mille âmes ». Le trio, ce sont trois garnements d’une dizaine d’années : Giulio et Franco, les natifs du lieu… et Maurizio, qui n’y vient que l’été. A Crabas, Maurizio va apprendre à attraper des oiseaux avec de la glu, à manier la fronde, à exterminer des rats, à encaisser les histoires de fantômes racontées par les anciens… et découvrir ce que peut signifier la première personne du pluriel : nous.

Ce « nous », comme l’union des habitants. L’idée d’une communauté fraternelle, une idée qu’on croyait éternelle à Crabas. Jusqu’à ce que la création d’une nouvelle paroisse sème la zizanie. Deux paroisses, deux curés… et deux défilés pour la traditionnelle procession de la Rencontre. Les adultes en perdent la raison. Restent les enfants, et ce qu’ils peuvent avoir d’indomptable au fond des yeux.

par Jacques Lindecker